En écho au réseau euro­péen Bamboo* dont il est membre, le centre choré­gra­phique natio­nal de Rillieux-la-Pape présente la 3e édition de Play Time. Au programme, quatre spec­tacles au croi­se­ment des arts.

> Stéréo­sco­pia : Vincent Dupont rend hommage au peintre floren­tin Jacopo Chimenti avec une créa­tion multi­sen­so­rielle. Équipé d’un casque audio, chaque spec­ta­teur perçoit à la fois un son d’am­biance et un son diffusé indi­vi­duel­le­ment. L’œil est égale­ment solli­cité par l’in­ter­ven­tion de deux danseuses et d’une mani­pu­la­tion d’objets. Traver­sés par diverses émotions, enfants et adultes mesurent l’écart entre ce qui leur est donné à voir, à entendre, et ce qu’ils ressentent réel­le­ment. 

> L’As­sem­blée des animaux : issu des arts plas­tiques, Tim Spoo­ner compose une sorte de cabi­net de curio­si­tés dans lequel s’animent des animaux. Aux mani­pu­la­tions à vue s’ajoutent de petites expé­ri­men­ta­tions scien­ti­fiques à obser­ver de près.

> Jinx 103 : excel­lents danseurs, József Trefeli & Gábor Varga revi­sitent les danses tradi­tion­nelles hongroises à la recherche du mouve­ment et du rythme. Claque­ments de doigts, frappes de pieds, percus­sions corpo­rel­les… leur voca­bu­laire chargé d’éner­gie passionne grands et petits. 

> Le collec­tif Ès s’in­té­resse au rapport que nous entre­te­nons avec nos phobies et nos peurs quoti­diennes. Par petits flashes ciné­ma­to­gra­phiques, avec humour, les trois danseurs traquent l’ab­sur­dité des compor­te­ments et invitent le public à réagir.

Blan­dine Dauvi­laire