Oullins déroule, chaque année, le tapis rouge pour accueillir des invi­tées pas comme les autres : les sciences. Elles ne jouent pas les stars inac­ces­sibles, car ce festi­val s’est donné pour mission de les vulga­ri­ser à travers le cinéma, et de lancer des débats entre le public, les scien­ti­fiques et les cinéastes.

Cette 28e édition propo­sera notam­ment de décou­vrir une sommité de la linguis­tique, Noam Chom­sky, auteur de la théo­rie de la gram­maire géné­ra­tive et trans­for­ma­tion­nelle, à travers un entre­tien sur un mode déjanté et très graphique ; le tout signé par le fantasque et génial Michel Gondry. Ce sera égale­ment l’oc­ca­sion d’ap­prendre l’art de réali­ser un docu­men­taire, avec une jeune fille de 12 ans, dans la très belle Petite leçon de cinémade Jean-Stéphane Bron. Le sport ne restera pas sur la touche, avec une histoire du foot­ball fémi­nin (dans Un vrai sport de gonzesses, de Farid Haroud). Les jeux dans les cours de récré, les video­games seront aussi des sujets d’études. Des réponses seront appor­tées sur des ques­tions fonda­men­tales au sujet de l’ef­fet des montagnes russes sur l’asthme ou encore des perfor­mances d’un nageur dans l’eau et dans le sirop… grâce au docu­men­taire consa­cré aux « Ig Nobel », version sati­rique du pres­ti­gieux prix décerné à Stock­holm. Tout le monde pourra rame­ner sa science !

Vincent Jadot