Comman­dée par le festi­val Jazz à Vienne, cette adap­ta­tion origi­nale de Pierre et le loup inter­pré­tée par The amazing keys­tone jazz big band réveille les petites oreilles. Tandis que le texte inté­gral de Proko­fiev est conté par un réci­tant, les person­nages de l’his­toire sont incar­nés par les instru­ments : la section des cordes (piano/contre­basse/guitare) pour Pierre ; la flûte traver­sière et les trom­pettes pour l’oi­seau ; les trom­bones pour le loup, etc. L’hu­mour s’im­misce partout et les diffé­rentes facettes du jazz sont mises en lumière. Une bien jolie manière pour les dix-huit musi­ciens de nous initier au fonc­tion­ne­ment de leur grand orchestre.

Blan­dine Dauvi­laire