L’ar­tiste Laurent Mulot et l’as­tro­phy­si­cien Thierry Stolar­c­zyk ont revi­sité pendant près de 6 mois, avec l’aide de 10 familles de Vaulx-en-Velin, les rayons cosmiques prove­nant du fin fond de l’uni­vers. Armés d’élec­tro­scopes arti­sa­naux, les habi­tants ont traqué les fameux rayons depuis leurs domi­ciles. À partir de cette expé­rience, l’ar­tiste a conçu l’ex­po­si­tion Entre-mondes, qui inter­roge l’in­fi­ni­ment petit et l’in­fi­ni­ment grand. En complé­ment, le Plané­ta­rium de Vaulx-en-Velin présente l’ex­po­si­tion Lab’o parti­cules consa­crée au LHC, le plus grand accé­lé­ra­teur de parti­cules au monde, situé au CERN en Suisse. Cet anneau de 27 km de circon­fé­rence fait voya­ger les parti­cules à des vitesses impres­sion­nantes et les fait entrer en colli­sion, ce qui permet aux scien­ti­fiques de sonder les origines de notre univers.

À (re)voir égale­ment : l’ex­po­si­tion perma­nente Histoire d’uni­vers, du big bang au grain de sable pour tout savoir sur les étoiles, les galaxies, le système solaire et la conquête de l’es­pace.

Blan­dine Dauvi­laire