D’après Molière. Un paysan fortuné épouse une fille de l’aris­to­cra­tie locale pour s’éle­ver au dessus de sa condi­tion. Mais celle-ci ne s’ac­com­mode pas de ce mariage et succombe aux avances du premier beau parleur venu.