Six artistes se réap­pro­prient l’uni­vers, les musiques et l’es­prit de Tom Waits qui finit par appa­raître virtuel­le­ment au milieu d’une scéno­gra­phie sonore, mouvante et épurée.