Il est rare de pouvoir voir au cinéma les courts-métrages d’ani­ma­tion primés aux oscars. C’est le cas ici pour deux des cinq films présen­tés dans ce programme de très haute tenue. Le premier, réalisé par les Français Laurent Witz et Alexandre Espi­gares, a été récom­pensé en 2014. M. Hublot est un person­nage banal, obsédé par l’ordre et le temps. Il recueille un chien robot chaleu­reux qui devient vite encom­brant. Encore plus que l’his­toire, très mignonne, l’uni­vers graphique origi­nal, d’un moder­nisme nostal­gique et étouf­fant, est remarquable. 

Primé en 2012, Les Fantas­tiques Livres volants de M. Morris Less­more conte l’aven­ture poétique d’un amou­reux des livres que sa passion trans­porte dans une biblio­thèque magique où les lettres prennent vie. Là encore, l’uni­vers graphique est soigné et varié, passant du noir et blanc à la couleur selon ce que vit Less­more. 

Drip­ped (goutte-à-goutte) de Léo Verrier mérite quant à lui une mention spéciale. Dessiné tel un tableau de Hopper, il raconte la passion dévo­rante d’un homme pour les tableaux de maîtres et l’émer­gence d’un grand peintre : Jack­son Pollock. À décou­vrir abso­lu­ment.  

Véro­nique Le Bris