Atten­tion événe­ment : pour sa première grande expo­si­tion dans un musée français depuis 10 ans, Giuseppe Penone a choisi le musée de Grenoble. Cons­ti­tué d’œuvres anciennes et de sculp­tures très récentes, le parcours réserve trois salles intimes aux arts graphiques et de vastes espaces aux œuvres monu­men­tales. Explo­rant le lien qui unit l’homme à la nature, l’ar­tiste travaille le bois, le bronze, le marbre, la soie, le cuir, le graphite. Il sculpte la matière avec poésie, la rend plus sensuelle et donne à voir des pièces sensibles qui accrochent le regard. Parmi les plus spec­ta­cu­laires, les visi­teurs décou­vri­ront son célèbre Écrin (2007), arbre de bronze à l’écorce de cuir dont le cœur révèle une sève précieuse. Ou encore Sceau (2012), superbe sculp­ture de marbre blanc, compo­sée de dalles gigan­tesques dont Penone a évidé les veines, sur lesquelles repose une colonne aux veines appa­rentes. Ainsi qu’une forêt de troncs sculp­tés dans des poutres, comme un retour à l’arbre origi­nel. Un rendez-vous à ne pas rater.

Blan­dine Dauvi­laire