Le 2 novembre, le lende­main de la Tous­saint, est le Jour des morts. Au Mexique, ce passage des morts du monde réel à celui des esprits est l’objet de nombreuses légendes, dont celle de Manolo. 

Fils d’une longue et brave lignée de tore­ros, Manolo préfè­re­rait être chan­teur, guita­riste, ce que son père refuse. Il a pour meilleur ami Joaquim, un vaillant garçon toujours prêt au combat, et tous les deux sont très amou­reux de la jolie Maria. 

Un Jour des morts, alors que chaque famille se recueille au cime­tière, la Mort et le Mauvais Esprit engagent un pari sur celui qui parvien­dra à épou­ser Maria, quitte à jouer avec le destin…. 

Un film joyeux sur la mort, voilà une des plus belles surprises à décou­vrir aux prochaines vacances de la Tous­saint. Rien n’est sordide ici, même si la plupart des héros sont des sque­lettes ! Car, en plus de l’his­toire enle­vée qui lie Maria, Manolo, Joaquim et tout leur village, les bonnes fées de l’ani­ma­tion ont eu l’idée de se pencher sur la créa­tion graphique du film. Passons sur la partie améri­caine intro­duc­tive du sujet, terre à terre et sans inté­rêt, pour se lais­ser enthou­sias­mer par la décou­verte du monde des morts et des esprits, tous savam­ment dessi­nés et hauts en couleur. Magni­fique ! 

Véro­nique Le Bris