D’après l’œuvre de Carlo Loren­zini.