Sur scène une table et trois chaises. Nous sommes dans un café médi­ter­ra­néen, un homme conte une tragé­die grecque accom­pa­gné par deux joueurs de Rébé­tiko.