Le plai­sir de redé­cou­vrir des histoires déjà connues ! Ici, le barbu a des héli­co­ptères et des Ferrari et toujours ses cadavres dans la pièce inter­di­te…