On l’at­ten­dait impa­tiem­ment pour une balade toute en conti­nuité au bord de l’eau sur les rives de Saône. La dernière séquence de la prome­nade du Bas-Port Gillet est désor­mais ouverte aux prome­neurs et aux flâneurs. Les travaux viennent de s’ache­ver après l’ou­ver­ture récente du pont Schu­mann. Sur ce large tronçon, de grandes parties enher­bées et des petits salons compo­sés de bancs et tables invitent à se poser en famille. Pour respec­ter le cycle de la nature, la végé­ta­tion sera implan­tée au prin­temps. Neufs marelles de l’ar­tiste Meschac Gaba feront ensuite leur appa­ri­tion, dont une réali­sée avec la contri­bu­tion d’éco­liers du quar­tier. Sur le parcours, une marelle cœur s’offre néan­moins déjà aux petits cailloux et sauts à cloche-pied vers le ciel. Avec l’ou­ver­ture de cette nouvelle portion, les rives de Saône offrent main­te­nant 15 kilo­mètres de prome­nade, sans inter­rup­tion, entre Confluence et l’île Barbe. Conçue en 8 séquences contras­tées, la prome­nade est ponc­tuée d’œuvres d’arts.

 Aude Spil­mont