Varia­tion onirique sur le temps qui parle de la perte de l’in­no­cence et de la quête de soi à travers le sommeil de La Belle au bois dormant.