L’Iran est un grand pays de cinéma. On connaît moins sa créa­tion en anima­tion pour enfants, mais ces cinq courts-métrages à desti­na­tion des tout-petits démontrent effi­ca­ce­ment sa vita­lité. Ce programme enchaîne les surprises. Tout d’abord, ce sont la beauté des images et la puis­sance des couleurs chatoyantes qui frappent, donnant à chaque histoire une iden­tité marquée. La musique, orien­tale, entraî­nante, est aussi remarquable. Enfin, les sujets et surtout les animaux ou les végé­taux repré­sen­tés sont très diffé­rents de ceux que nous avons l’ha­bi­tude de voir. À chaque fois, bien sûr, le thème de la famille fait le lien, une famille joyeuse mais qui doit tout de même affron­ter des problèmes univer­sels (le danger, les obstacles, les intem­pé­ries…). Le Mariage du papillon reste un moment de fête commu­ni­ca­tive magni­fique. Mais notre film préféré est celui de laCitrouille qui roule, étran­ge­ment animé, où une grand-mère part voir son petit-fils qui vient de naître et déjoue avec malice tous les dangers sur son chemin. Drôle et tendre à la fois.

Véro­nique Le Bris