Mais que montre-t-on aux enfants dans les salles obscures d’un théâtre ? Le Pola­ris pose une fois encore la bonne ques­tion et y répond avec tout un programme d’his­toires, de contes et de fantai­sies saupou­dré de poésie. C’est le moment nocturne de parta­ger toutes géné­ra­tions confon­dues, enfan­tillages et rêve­ries éveillées.

Au programme :

Le 4e souffle, par le collec­tif 4e souffle, clown et hip-hop, la rencontre impro­bable de danseurs et musi­ciens hip-hop avec une fille clown, durée 1h.

Pourvu qu’il pleuve, par Gilles Pauget, chan­sons, voya­ger autour des musiques du monde, durée 40mn.

Le jour de la fabri­ca­tion des yeux, cie Pour ainsi dire, théâtre, trois histoires étranges et fortes en rapport avec la complexité d’ou­vrir les yeux sur le monde.

Nuit, par le collec­tif Petit travers, jonglage, trois person­nages boule­versent repères et équi­libres grâce à une balle impré­vi­sible, durée 40mn.

 

Tout le programme sur http://www.lepo­la­ris.org/