L’éton­nante choré­gra­phie de Blanca Li réunit sur scène 8 inter­prètes et 6 petits robots huma­noïdes NAO. Ces machines atta­chantes, qui plient les genoux et agitent les bras en rythme, trans­mettent leur éner­gie aux danseurs. Et pour ambian­cer cette cyber-rencontre, deux robots musi­caux ont été recru­tés.

Blan­dine Dauvi­laire