À l’oc­ca­sion de la 11e édition de Quais du polar, un grand coup de filet a permis d’in­ter­pel­ler la fine fleur des empoi­son­neurs, enquê­teurs et autres tontons flin­gueurs… de la litté­ra­ture jeunesse. 

Par Vincent Jadot.

 

Rien que pour vos yeux

Dès 3 ans

Le charme de James Bond, l’hu­mour d’OSS 117, l’art de la trans­for­ma­tion d’Ar­sène Lupin : sous le nom de code XYZ se cache (au propre comme au figuré) le meilleur agent de tous les temps. La preuve, qui ne s’au­to­dé­truira pas, dans ce petit livre cartonné haut en couleur. Le héros secret et facé­tieux y dévoile l’arme ultime : sa valise de dégui­se­ment. Les appren­tis agents vont se réga­ler avec les mystères de la crème des espions. 

Agent XYZ

Textes et illus­tra­tions de Frédé­ric Bélo­nie.
Édi­tions Thierry Magnier. 6,60€.

 

Plumes, strass, stress et paillettes

Dès 8 ans

Il faut vrai­ment n’être jamais sorti de sa campagne pour igno­rer le succès de Nina Groove, Étienne Delaho et Betty Boon. Avant d’être des bêtes de scène adulées, ces 2 pintades et ce canard ont dû se battre bec et griffes pour échap­per à l’ap­pé­tit d’un impré­sa­rio qui voulait les plumer et à la jalou­sie de collègues artistes de tout poil. Une plon­gée sans conces­sion dans la jungle du show busi­ness, dans un petit polar traité en noir et blanc pour l’at­mo­sphère.

Pas de pitié pour les pattes noires

De Clau­dine Aubrun, illus­tra­tions d’Anne-Lise Combeaud. Éditions du Rouergue. 7€.

 

L’ins­pec­teur patine au quai des Ornières

Dès 9/10 ans

Un voyou en cavale, un butin en lingots d’or, un jeune Roméo qui joue les héros : l’af­faire Teddy Lassale restera dans les annales. Non pas pour sa complexité ou sa gravité, mais pour le casting haut en couleur. Parents, amis, témoins défilent devant un inspec­teur dépassé, 

désa­busé, muet devant un tel concen­tré de loufoque­rie et de mauvaise foi. Comme dans les romans noirs, ce n’est pas tant l’in­trigue qui est impor­tante que les person­nages. Une palme d’or devrait être décer­née au père de Teddy. Une succes­sion de tranches de vies fami­lières, drôles et tendres.

L’In­ter­ro­ga­toi­re… ou ce qui s’est vrai­ment passé

De Hubert Ben Kemoun, illus­tra­tions de Clotka. Éditions Nathan. 5,50€.

> Sortie le 2 avril, mais en avant-première à la librai­rie À Titre d’Aile pendant Quais du polar.

 

Détec­tive privé… d’enquête

Dès 10 ans

« La voix de Mme Vigo claqua dans l’air comme une tapette à mouche sur une table en formica. » C’est dans le bureau de la direc­trice que tout commence pour Victor Fauchoins, alias Corni­chon Jim. Cette graine de détec­tive va s’em­barquer dans une drôle d’his­toire, où se mêlent un carnet secret, le vol d’un précieux collier de nouilles, une belle amou­reuse, un papy biblio­phile atteint d’« Alzal meurt », des cachous qui arrachent la bouche. Un joli clin d’œil au roman noir, une intrigue à tiroirs façon Raymond Chand­ler et les petits tracas du quoti­dien d’un préado déter­miné.

Corni­chon Jim

De Benja­min Desmares. Éditions du Rouergue. 14,50€.

 

Du rififi pour un clébard et un moutard

Dès 10/11 ans

Pour rempla­cer le chien imagi­naire que Clotaire promène pour tuer son ennui, la psy conseille à ses mornes parents d’en adop­ter un vrai à la SPA. Sur place, un drôle de clébard, Bon Zigue, apos­trophe le moutard, pour crécher chez lui dare-dare. Le canidé jacte à merveille la langue d’Au­diard. Sitôt adopté, il embarque Clotaire dans une embrouille avec des caves qui ont de sérieux trous d’air dans le cigare. Les dialogues et la gale­rie de trognes font mouche. La tendresse affleure par petites touches. Un vrai traque­nard pour les jeunes lecteurs amateurs de tontons flin­gueurs. 

Bon Zigue & Clotaire

De Pascale Maret. Éditions Thierry Magnier. 7,20€.

 

Les griffes du passé

Dès 12 ans

Attendre son 13e anni­ver­saire pour savoir qui est réel­le­ment son père, quelle longue attente pour le jeune Nahuel ! Puis tout se préci­pite, car être le fils de feu le Tigre Blanc n’est pas de tout repos. Passionné d’art et d’his­toire, l’homme, entre Robin des bois et Arsène Lupin, volait des œuvres, des pièces de collec­tion, pour les resti­tuer à leurs véri­tables proprié­taires. D’an­ciens complices ayant purgé leur peine veulent mettre la main sur le Koh-i-Noor, l’un des plus précieux diamants du monde. Ils pensent que le jeune garçon pour­rait, sous la menace, les aider à mettre la main sur le précieux butin. Un récit initia­tique, riche en rebon­dis­se­ments, en fausses pistes, quoi de plus normal quand on suit les traces du Tigre Blanc !

Le Fils du tigre blanc

De Carlos Salem. Éditions Actes Sud Junior. 13€.

> Un second volet a paru : La Malé­dic­tion du Tigre Blanc.

  

Do you speak l’an­glais ?

Dès 11 ans

À bord du ferry qui l’em­mène en Irlande, Hannah découvre une peluche de lepre­chaun qui, par un drôle de sorti­lège, va s’ani­mer et lui parler, en anglais, de magie, de vœux qu’il pourra exau­cer et d’un trésor à récu­pé­rer. Au fil du récit, la jeune fille, équi­pée d’une arme fatale, son diction­naire, mêle français et anglais dans ses échanges avec l’elfe. Ce livre fait glis­ser avec malice les jeunes lecteurs de la langue de Molière à celle de Shakes­peare. Voilà a good idea, isn’t it ?

Hannah et le trésor du dange­rous elf

De Stépha­nie Benson. Éditions Syros. 6,95 €

  

Enquêtes très catho­diques

Dès 7 ans

La chaîne télé CQQ est au bord de l’im­plo­sion. Un sabo­teur a remplacé les infos du J.T. par des blagues à Toto. Les cadeaux du cultis­sime jeu télé­visé « Pas vu pas prix » ont été déro­bés. L’ani­ma­teur du grand rendez-vous cultu­rel « Tête à clash » a fait un nervous break down, en plein direct. Quand la police est impuis­sante, c’est aux jeunes lecteurs d’agir. Photos des suspects, indices codés, témoins oculaires sont mis à leur dispo­si­tion pour démasquer les coupables. Ce livre-jeu d’enquête se moque un peu du monde d’une télé un peu rétro, avec la mire en fin de programme, des camé­ras grosses comme des frigos, des DS breaks… Seul le présen­ta­teur qui porte un nom d’apéro est encore d’ac­tua­lité.

 Terreur à la télé

Textes et illus­tra­tions : Pronto. Éditions Actes Sud Juniorj. 9,20 €

 

Espion en 20 leçons

Dès 9 ans

Pas évident de deman­der à la conseillère d’orien­ta­tion quelles options choi­sir pour deve­nir agent secret. À l’école des espions porte bien son nom, mieux qu’un guide Onisep pour ceux qui rêvent de travailler dans le secteur des rensei­gne­ments. Des infor­ma­tions très fouillées, des cas d’études perti­nents. 20 leçons qui pour­raient effrayer même les plus moti­vés, si les illus­tra­tions ne venaient pas en contre­point offrir gags et clins d’œil. 

À l’école des espions

De Florence Pinaud. Illus­tra­tions : Stéphane Kiehl. Éditions Actes Sud Junior. 15,50 €

 

Complot au-dessus des océans

Dès 10 ans

Le héros, Nick, rêve de rejoindre son oncle qui fait partie de l’équipe d’Eliot Ness, le vrai, celui des Incor­rup­tibles. Mais il doit faire ses preuves. Ce voyage, en tant que garçon de cabine à bord du vol inau­gu­ral du mythique zeppe­lin, va lui donner l’oc­ca­sion de tester sa bravoure. Dès le début plane un parfum de complot. Les suspects ne manquent pas : l’en­voû­tante jour­na­liste améri­caine, l’in­tri­guant nazi, le Japo­nais fraî­che­ment embarqué… On se croi­rait dans un film holly­woo­dien des années 40, avec la voix off qui grésille et une très belle évoca­tion de ces vols en diri­geable.

Zeppe­lin en danger

Auteurs : Boris et François Darnau­det. Éditions Rouge Safran. 6,90 €

  

Antoine mène la danse

Dès 10 ans

Un père en prison suite à un braquage, comme si cela ne suffi­sait pas ! Alors qu’il s’ap­prête à rentrer chez lui, Antoine voit sa mère se faire arrê­ter, elle vient de voler dans un super­mar­ché. Il décide de se planquer. Il va tout faire pour échap­per à la police et éviter d’être placé. Une histoire à la première personne, le portrait d’un jeune garçon de 12 ans, élève brillant, qui fait de ce récit hale­tant une pein­ture sociale juste, sans misé­ra­bi­lisme.

Plus fort que la poli­ce


De Rémi Stefani. Éditions Rageot. 6,90  €