Comme l’ex­plique très bien le premier des huit courts-métrages qui composent ce programme, Cape­lito est un cham­pi­gnon qui possède un pouvoir magique : son nez, quand on appuie dessus, a la 

faculté de trans­for­mer tout chapeau en fonc­tion de ses besoins. Il devient ainsi une lampe fron­tale dans le noir, un casque à pointe en cas d’at­taque, un bonnet de bébé pour conten­ter une maman autruche, une perruque de Bach dans une chorale, une toque quand on cuisine, une tonsure de moine… Et comme les situa­tions choi­sies sont parti­cu­liè­re­ment origi­nales et inat­ten­dues, ces saynètes très drôles et adora­ble­ment dessi­nées font de Cape­lito une très belle décou­verte pour les tout-petits. Les huit histoires sont si amusantes, si intel­li­gentes et si éton­nantes (notre préfé­rée reste toute­fois La Partie de pêche) que ce programme séduira la famille au grand complet.  

Véro­nique Le Bris.

 

Critique parue dans Grains de Sel n°60, octobre 2010.