Inspiré de l’œuvre d’Orhan Pamuk, ce spec­tacle musi­cal est un trait d’union entre l’orient et l’oc­ci­dent. Un zoom sur le rêve améri­cain vu depuis la Médina, sur le made in America au temps du Prin­temps arabe. Pour dépas­ser les incom­pré­hen­sions, Georges Baux et Abdel­wa­heb Sefsaf conjuguent leurs deux univers musi­caux, tissent une parti­tion aux couleurs des Nord et Sud. Un langage orien­tal gorgé d’élec­tro. 

Blan­dine Dauvi­laire