D’après Molière. Véri­table satire du corps médi­cal, l’his­toire raconte les tribu­la­tions d’un homme angoissé à l’idée de mourir qui doit faire face l’hy­po­cri­sie de sa femme, à l’union manqué de sa fille, à la pédan­te­rie et la vanité des méde­cins.