Avec La Grande et Fabu­leuse Histoire du commerce, Joël Pomme­rat signe une comé­die cruelle sur l’évo­lu­tion de la société et la logique commer­ciale qui perver­tit les rapports humains.

À l’is­sue de leurs jour­nées de travail, cinq repré­sen­tants de commerce, pous­sés par le désir et la néces­sité de vendre n’im­porte quoi, à n’im­porte qui, font le bilan de leurs ventes. La pièce s’at­tache tout parti­cu­liè­re­ment au person­nage de Franck, débu­tant formé en mai 1968, devenu trente ans plus tard un redou­table chef d’équipe.  

Grâce au jeu tout en nuances des comé­diens, à la scéno­gra­phie épurée, la Compa­gnie Louis Brouillard aborde ce sujet grinçant avec une certaine force poétique.

 

Blan­dine Dauvi­laire