« On n’est pas sérieux quand on a 20 ans », cette affir­ma­tion de Rimbaud convient parfai­te­ment à ce jardin extra­or­di­naire accro­ché au mont Lozère. Le Vallon-du-Villa­ret est le grand œuvre d’un drôle d’al­chi­miste, Guillaume Sonnet, qui a réussi l’im­pro­bable amal­game d’un centre d’art contem­po­rain et d’un parc d’at­trac­tion.

Un parcours de 2 kilo­mètres tracé au cœur d’un magni­fique parc fores­tier, au milieu d’œuvres d’art qui se trans­forment en instal­la­tions ludiques. Il y a, par exemple, ces petites maisons de terre ocre aux formes arron­dies (façon famille Barba­papa) qui produisent de la musique quand on les alimente en billes. Éveil des sens, sensi­bi­li­sa­tion à l’art, plai­sir du jeu…

Loin du train-train marke­ting de l’oncle Disney, ce parc invite enfants et adultes à se lancer dans un périple à travers le pays du son, celui de l’eau, emprun­tant un chemin en filet et un autre en bois. En haut du vallon, une tour ancienne abrite des expo­si­tions d’art contem­po­rain, tandis qu’un atelier d’ar­tistes et un théâtre de verdure proposent anima­tions et spec­tacles. C’est ça, l’en­fance de l’art !

À voir aussi :

– Le parc des bisons d’Eu­rope. Une virée au milieu de bisons, à bord d’une calèche, un rêve de cow-boy (sans le fusil). www.biso­neu­rope.com

– Gîte d’étape, à Auriac. Chez M. ou Mme Paris, 48190 Saint-Julien-du-Tour­nel. Tél. 04 66 47 64 72.

– Chambres d’hôtes, Le Bonne­tès, au Bley­mard. Tél. 04 66 48 64 08. natha­[email protected]­hot­mail.fr