Diffé­rentes instal­la­tions créent un pont entre art et sciences :

Paul V, a, b, c, de Patrick Tres­set, un robot équipé d’un bras moto­risé tenant un stylo et d’un oeil-caméra, croque le modèle qui s’as­sied en face de lui. 

Complé­ments d’objets, de la cie La bande passante, une curieuse machine resti­tue des tranches de vie grâce à des objets du quoti­dien (clefs de voiture, noyaux d’oli­ves…).

Les méca­niques, d’An­toine Birot, chaque instal­la­tion inter­roge de manière poétique les liens entre l’homme et la machine.

Jeunes inven­teurs, des étudiants présentent leurs projets : décou­vrir comment des appa­reils élec­tro­mé­na­gers ou des usten­siles de cuisine se trans­forment en oeuvres inter­ac­tives musi­cales ou encore comment photo­gra­phier des liquides en mouve­ment.