Soirée qui clôtures 4 années de travail autour du projet trans­mé­dia En Travaux, produit par Trabou­lo­scope, avec :

 

– des visites urbaines inso­lites de 19h à 20h

– la projec­tion du web docu­men­taire dans son inté­gra­lité à 20h

– un bal pop’ de 21h à 23h 

 

Lisez notre article sur le travail passion­nant de Trabou­lo­scope, paru en mars 2012 :

La Croix-Rousse est un quar­tier de recoins et d’his­toires. Depuis le début du chan­tier du tunnel qui relie Rhône et Saône, l’as­so­cia­tion Trabou­lo­scope pose son regard sur la colline à travers une  série de courts films docu­men­taires, “En travaux”. 

“Les travaux du tunnel sont un fil rouge pour donner la parole. Nous souhai­tons partir de cet événe­ment, de ces travaux gigan­tesques pour aller vers le plus petit, le vécu, l’hu­main”, raconte Fleur Zambaux, l’ad­mi­nis­tra­trice de Trabou­lo­scope. Trente épisodes, divi­sés en trois saisons, sont au programme jusqu’en 2014 pour cette explo­ra­tion sensible d’un envi­ron­ne­ment géogra­phique, social et cultu­rel.  Dans ces récits vidéo, le spec­ta­teur a, en effet, l’im­pres­sion de faire un tour dans les coulisses inat­ten­dues du quar­tier. Images d’ar­chives, rencontres, balades nocturnes composent au fil des épisodes un portrait vivant et atta­chant des grands chan­ge­ments et petites habi­tudes de la Croix-Rousse. 
Pour les réali­sa­teurs, photo­graphes et surtout curieux, membres de l’as­so­cia­tion, l’in­vi­ta­tion à la décou­verte se fait par le biais du patri­moine et du docu­men­taire, loin des clichés ennuyeux. “Nous voulons, à travers nos images et le temps que nous consa­crons aux rencontres, offrir à tout le monde une occa­sion d’ap­prendre. Le docu­men­taire offre avant tout la possi­bi­lité d’être curieux”. Pari tenu lorsque l’on découvre, aux côtés du géologue en charge du chan­tier du tunnel, que la colline s’est formée il y a 350 millions d’an­nées, qu’elle provient d’un glacier, et que le gros caillou est un morceau des Alpes ! Avec “En travaux”, pas de discours simpliste, mais des expli­ca­tions scien­ti­fiques précises illus­trées de sché­mas clairs qui donnent à comprendre aux petits et grands. L’ex­plo­ra­tion se pour­suit au fil des épisodes et des théma­tiques. Pourquoi ne pas rencon­trer l’équipe de main­te­nance du tunnel qui s’ac­tive la nuit pour que les auto­mo­bi­listes puissent aller travailler le matin ? Quel est le témoi­gnage des personnes âgées qui ont connu la colline sans tunnel, à l’époque où il y avait une plage sur la Saône ? “Nous souhai­tons mettre en valeur tous les acteurs du quar­tier et du chan­tier” précise Fleur Zambaux, “la mixité sociale et cultu­relle est une prio­rité pour nous, c’est même une évidence. Nous cher­chons à rencon­trer des gens diffé­rents, en nous prome­nant, en posant des ques­tions, en allant voir la mairie, les asso­cia­tions, les amis”. Des rencontres surpre­nantes ont ainsi lieu comme c’est le cas dans l’épi­sode 4, qui met en scène l’un des prin­ci­paux acteurs du tunnel, la pelle méca­nique. À l’œuvre sous terre pour creu­ser le conduit, elle est aussi à l’af­fiche d’un surpre­nant spec­tacle de danse.  
Et si l’en­vie vous prend de déva­ler en famille et en images les rues de la Croix-Rousse, Trabou­lo­scope propose une projec­tion de trois épisodes à la média­thèque de Vaise. Parti­cu­liè­re­ment adap­tée au jeune public, la séance est aussi l’oc­ca­sion de décou­vrir un nouveau numéro d’En Travaux en avant-première, avant d’autres beaux projets à venir. Vive­ment la suite !

Par Julie Banos, article paru dans  Grains de Sel de Mars 2012.