Après les Poké­mon, Naruto est assu­ré­ment le person­nage de manga le plus connu en France. Toutes les 45 secondes, un exem­plaire de ses aven­tures est vendu en langue française, ce qui en fait la BD la plus popu­laire depuis 2006. 

Dix films sortis en DVD et plus de 600 épisodes de séries télé­vi­sées déjà diffu­sés… En novembre, son créa­teur, Masa­shi Kishi­moto, a écrit et publié le dernier tome du manga. 

Naruto, c’est donc fini … ou presque, car l’adap­ta­tion du dernier chapitre, du n° 699 au n° 700, a été divi­sée en deux cycles, dont l’un débute quand Naruto est adulte. 

En atten­dant, dans ce film à l’his­toire inédite, Naruto est toujours adoles­cent. Apprenti-ninja, il rêve de deve­nir hokage (c’est-à-dire un vrai ninja) et la manière dont la lune se dirige anor­ma­le­ment vers la Terre va lui en four­nir l’oc­ca­sion. Après tout un tas de combats épiques, qu’il va mener avec ses amis Hinata, Sakura, Shika­maru et Saï. 

Un soin appré­ciable a été porté au style graphique du film, qui baigne dans une nature luxu­riante, plutôt bien rendue à l’écran, mais aussi aux person­nages secon­daires, qui font vivre au héros des histoires paral­lèles parfois plus riches en suspens que la prin­ci­pale. 

À conseiller aux fans qui s’y retrou­ve­ront et aux débu­tants qui rêvent de s’ini­tier. 

Véro­nique Le Bris