Après la préhis­toire des Croods, après le Moyen Âge de Dragons, l’équipe Dream­works s’at­taque au futur et à la science-fiction, avec toujours les mêmes recettes : une action débri­dée et un humour enlevé. 

Oh fait partie des Boovs, des extra-terrestres à cinq pattes qui changent de couleur avec leurs émotions. Ces Boovs cherchent une nouvelle planète accueillante. Ils choi­sissent la Terre et s’y installent, avec des méthodes parfois radi­cales. Oh n’a pas d’amis parmi son peuple, et son excès de zèle va encore le mettre au ban de sa colo­nie. 

Tif est une new-yorkaise qui a résisté à l’as­pi­ra­tion géante des Boovs quand ils sont arri­vés sur terre. Du coup, elle se retrouve toute seule avec son chat, Porky, et part à la recherche de sa mère. 

Sa rencontre avec Oh sera à l’ori­gine d’un trépi­dant et drôle de road-movie aux quatre coins de la planète. Un voyage bourré d’adré­na­line et de rebon­dis­se­ments, qui donnera évidem­ment nais­sance à une forte amitié entre Tif et Oh. 

Plus qu’une véri­table apolo­gie de la diffé­rence, qu’un film à message, ce dessin animé mené à un rythme d’en­fer est un agréable diver­tis­se­ment, un voyage dans l’es­pace-temps effi­cace et amusant. 

Véro­nique Le Bris