Voici la troi­sième décli­nai­son autour du person­nage de la fée Clochette, qui vit désor­mais dans la vallée des fées, bien loin de Peter Pan. Une de ses amies, Noa, adore les animaux et passe son temps à en recueillir pour les soigner, même s’ils sont dange­reux. 

Après un jeune faucon, c’est au tour d’une créa­ture étrange, une sorte de monstre poilu, de trou­ver grâce aux yeux de Noa. Mais pas à ceux de Nyx, char­gée de la sécu­rité de la vallée, qui découvre que garder cette bête rugis­sante et impo­sante pour­rait détruire leur envi­ron­ne­ment. Noa n’y croit pas une secon­de… 

Conçu pour plaire aux petites filles dont les yeux brillent à l’évo­ca­tion d’une gentille fée, ce nouveau film paraît moins spec­ta­cu­laire et beau­coup plus sincère que les deux premiers opus, qui ont tout de même réuni plus de 2,5 millions de spec­ta­teurs en France. 

L’his­toire est atten­dris­sante, pas trop gnan­gnan ni stéréo­ty­pée (moins que précé­dem­ment) et surfe sur l’amour immense, incon­trô­lable qu‘ont certains enfants pour des bestioles peu ragoû­tantes. Un terrain clas­sique dans lequel Clochette fait à peine figu­ra­tion, tant c’est la rela­tion entre Noa et le monstre à poil qui est ici au centre du dessin animé, à voir en 2 ou 3D. 

Véro­nique Le Bris