Même dans les saloons les plus mal famés, nul ne se permet d’en­trer avec sa monture. Dans cet esta­mi­net, c’est en selle qu’on arrive pour emprun­ter le couloir, direc­tion une aire de station­ne­ment. Les hôtes de ces lieux déroulent le tapis rouge pour accueillir la petite reine. Les petits rois sont égale­ment reçus comme il se doit. Une petite table rien que pour eux et des petites drai­sines pour se faire des mollets de grim­peur. On vient, en duo, en solo, en famille, aussi bien pour le plai­sir des papilles que pour soigner sa bicy­clette ou même en acqué­rir une autre. Les modèles et les pièces propo­sés sont présen­tés, tels des bijoux, dans un somp­tueux écrin. Anthony conseille, répare, avec une certaine classe et un tee-shirt imma­culé. Pas un boulon, pas un vieux câble de frein ne traîne dans l’ate­lier… aucune fausse note, pas même côté cuisine ; les douceurs servies par Char­lotte sont raffi­nées, à l’image du cadre à la sobre élégance scan­di­nave.


Vincent Jadot