120 – 24 – 8*, des mensu­ra­tions de rêve (en milli­mètres) qui, depuis plus de 12 ans, font briller les yeux de Frédé­ric Martin. Cet ancien colla­bo­ra­teur d’ar­chi­tec­ture devenu anima­teur avoue ne pas avoir encore exploré toutes les facettes de cette « plan­chette de lutin » : en hollan­dais, pronon­cez « Kapla ». Après des années d’ani­ma­tions itiné­rantes, il vient de poser ses malles remplies de petits bois (plus de 50 000 pièces !) au 40 de la rue Chevreul, où il a ouvert le premier Centre Kapla lyon­nais. Impos­sible de ne pas s’ar­rê­ter devant les larges vitrines de cette ancienne char­cu­te­rie, présen­tant des struc­tures géantes réali­sées par des enfants : temples hindous et navires au long cours ont volé la vedette aux promo­tions de chou­croute et saucisses qui trônaient là jadis.

Le centre a été inau­guré offi­ciel­le­ment le 7 octobre 2011, en présence de Tom van der Brug­gen, l’in­ven­teur. Depuis, c’est l’ef­fer­ves­cence dans la petite troupe d’ani­ma­teurs, des enfants à l’ou­vrage et des parents qui se renseignent pour fêter un anni­ver­saire. Frédé­ric sait, au premier coup d’œil, quelle construc­tion propo­ser, en fonc­tion de l’âge des appren­tis archi­tectes. « J’anime même des sémi­naires d’en­tre­prise, là j’en­file un costume, mais jamais de cravate ! »j. Fière­ment planté sur le pas de la porte, Frédé­ric salue les voisins. « Cette rue, c’est comme un village dans la ville ».

* Les mesures initiales ont été modi­fiées pour limi­ter les contre­façons : 117,4 – 23,48 – 7.8267 

Vincent Jadot