Pendant plus de 50 ans, s’est tenue au numéro 78 une quin­caille­rie. Marina et Romain, instal­lés depuis avril 2010, voient encore débarquer d’an­ciens clients, débous­so­lés par la collec­tion de thés bio et d’épices qui ont remplacé vis et boulons…

Ici, le bio n’est pas un concept à la mode mais une évolu­tion logique du commerce tradi­tion­nel. Les lieux sont à l’image de l’état d’es­prit de leurs proprié­taires : on se croi­rait dans une épice­rie de campagne. Il ne manque que la clochette au-dessus de la porte. Derrière le joli comp­toir, Romain sert un café (de Boli­vie) à un couple qui s’offre une pause avant une virée au marché. Marina conseille une jeune maman en quête d’une idée cadeau.
Essayez de parler des pommes bio d’Ar­gen­tine ou des tomates bio servies dans les cantines en hiver, vous verrez alors Romain lever les yeux au plafond. Prio­rité aux circuits courts et aux produits de saison : ses pommes proviennent des vergers de Brignais. Pour les livrai­sons, la char­rette à bras, garée à l’en­trée.

Vincent Jadot.