Sitwon­nèl, drôle de nom pour une épice­rie bio. Il a le parfum de la citron­nelle, si on le prononce avec l’ac­cent créole. Un clin d’œil de l’épi­cière, d’ori­gine guade­lou­péenne. Diana, dans une autre vie, était ingé­nieur commer­cial dans l’in­for­ma­tique. Son projet a mûri comme un bon fruit bio et local, en réso­nance à son histoire person­nelle : celle d’une gour­mande qui a décou­vert un jour son into­lé­rance au gluten et au lactose. De quoi dépri­mer ! Pour­tant, Diana n’a pas baissé les bras, ni perdu l’ap­pé­tit. Elle s’est inté­res­sée au bio, a suivi des études à l’école des plantes et ouvert ce lieu où elle propose un large éven­tail de produits en vrac, de la lessive aux herbes aroma­tiques, sans oublier le fameux Granola du moulin d’Arche. Les fruits et légumes sont locaux, même la bière vient du Pilat. Last but not least : livrai­son à vélo à partir de 40 €. Et enfin, pour aller plus loin encore dans la convi­via­lité, un salon de thé vien­dra prochai­ne­ment se nicher à l’étage.

Vincent Jadot