Laspid… ce drôle de nom ne veut rien dire, Séb et Baj (Sébas­tien Delabre et Franck Seja­lon), les sympa­thiques tenan­ciers de cette belle échoppe, s’en réjouissent. Ils fuient les étiquettes et n’en mettent pas sur leurs tee-shirts. À l’ori­gine de leur projet : l’en­vie de se lancer dans le commerce équi­table et bio, et une passion commune pour le graphisme, la séri­gra­phie. Il ne manquait plus que de déni­cher des four­nis­seurs de coton en Inde et au Portu­gal et un arti­san séri­graphe à Vaux-en-Velin prêt à travailler avec de l’encre à base d’eau, pour impri­mer les textiles en évitant ainsi l’usage de solvants. Le bouche à oreille dans le quar­tier et la boutique en ligne, très visi­tée, leur ont permis de péren­ni­ser leur affaire, de renou­ve­ler leurs séries limi­tées à un rythme soutenu. Pas de promo, pas de soldes, mais des prix calcu­lés au plus juste, pour rester cohé­rents avec leurs valeurs. On trouve chez eux aussi bien des bavoirs, des tee-shirts, des tabliers que des cartes postales, sur lesquels s’af­fichent leurs œuvres séri­gra­phiées. Le décor a le charme de la récup’ chic, avec notam­ment une véri­table cabine télé­pho­nique très sixties en guise de cabine d’es­sayage.

Par Vincent Jadot