Le décor fait songer à un atelier d’ar­tiste new-yorkais, avec des photos ou pein­tures sur les murs selon l’expo du moment. Au menu : de bons croque-monsieur salés sur pain de campagne avec, en prime, des croque sucrés servis sur pain brio­ché. À ce leit­mo­tiv s’ajoutent les jours de brunch vien­noi­se­rie, plateau de fromages, bois­son chaude et jus de fruit. Ici, on mange sans se ruiner tout en étant rassa­sié. Les enfants peuvent craquer pour des mini­croque à seule­ment 3,50 € (au Nutella, à la crème de fraise Taga­da…). Un seul bémol, si vous redou­tez les ambiances musi­cales pas tout à fait en sour­dine, passez votre chemin. 

Aude Spil­mont.