Festi­val Lumière, la grande fête du cinéma en famille.

Le cru 2015 s’an­nonce excep­tion­nel. Non seule­ment Martin Scor­sese est l’in­vité de cette 7e édition, mais la program­ma­tion réserve une place de choix aux enfants. Qu’on se le dise, du 12 au 18 octobre, les familles vont passer du temps dans les salles obscures. Voici notre sélec­tion.

 Par Blan­dine Dauvi­laire 

 

 

• La tribu Pixar :

Pour fêter les 30 ans de ce studio qui a révo­lu­tionné le cinéma d’ani­ma­tion, le festi­val projette ses plus grands succès et invite John Lasse­ter (direc­teur artis­tique des studios d’ani­ma­tion Pixar et Disney) à Lyon. Au menu :

> Premier long métrage de Pixar, Toy Story de John Lasse­ter est présenté en version numé­rique à la halle Tony-Garnier, accom­pa­gné d’un goûter. Un événe­ment à ne manquer sous aucun prétexte. Mercredi 14/10 à 14h30 (1995, 1h27, V.F.).

> Quand une fourmi tête en l’air affronte une bande de saute­relles racket­teuses, il y a 1001 pattes qui s’agitent. John Lasse­ter et Andrew Stan­ton signent un petit bijou graphique (1998, 1h35). Insti­tut Lumière lundi 11h15 (V.O.S.T.F.). Bron samedi 14h30 (VF).

> Une petite fille sème la terreur dans une ville peuplée de Monstres et Cie. Le film de Pete Docter, David Silver­man et Lee Unkrich (2001, 1h32) est aussi tendre qu’un câlin. Char­bon­nières-les–Bains samedi 17h (V.F.), CNP Belle­cour dimanche 15h (V.O.S.T.F.).

> On se jette à l’eau pour décou­vrir Le Monde de Nemo d’An­drew Stan­ton et Lee Unkrich (2003, 1h41). Marin le pois­son-clown part à la recherche de son fils Nemo, enlevé par un pêcheur. Des person­nages atta­chants et un décor de toute beau­té… on adore. Pathé Belle­cour samedi 14h15 (V.O.S.T.F.), Pathé Carré de Soie dimanche 15h30 (V.F.).

> Bob et sa famille de super-héros mènent une vie ordi­naire. Mais ces Indes­truc­tibles vont devoir reprendre du service pour sauver le monde. Truffé de réfé­rences aux comics de Marvel et à James Bond, le film de Brad Bird enchante petits et grands (2004, 2h03). Pathé Belle­cour dimanche 14h30 (V.O.S.T.F.), Comœ­dia samedi 14h (V.F.). 

> Avec Cars, John Lasse­ter nous entraîne dans les aven­tures d’un super bolide qui découvre les vraies valeurs de la vie (2006, 1h36). Pathé Belle­cour mardi 17h30 (V.O.S.T.F.).

> Peut-on deve­nir chef cuisi­nier d’un grand restau­rant quand on s’ap­pelle Rémy et que l’on est un… rat ? Réponse avec cette merveille de Rata­touille, signée Brad Bird et Jan Pinkava (2007, 1h50). Villa Lumière samedi 14h30 (V.O.S.T.F.), Dardilly dimanche 16h (V.F.).

> Bien plus qu’une simple histoire d’amour entre robots, WALL-E d’An­drew Stan­ton est un superbe voyage sidé­ral (2008, 1h37). Pathé Belle­cour samedi 11h (V.F.), CNP Belle­cour samedi 17h15 (V.O.S.T.F.).

 

• Les grands clas­siques :

Cette année, il y en a pour tous les goûts : la trilo­gie Pagnol enso­leille le festi­val avec l’ac­cent chan­tant de CésarFanny et surtout Marius (dès 8 ans). La star­lette et le roi gorille du King Kong de Merian C. Cooper (1933) revi­sitent le mythe de La Belle et la bête avec les effets spéciaux de l’époque (1h44, dès 10 ans). En matière de péplum, Spar­ta­cus (1960) de Stan­ley Kubrick est une réfé­rence. Kirk Douglas mène la révolte des gladia­teurs et tient le spec­ta­teur en haleine durant 3h18 (avec entracte, dès 10/11 ans). Nette­ment plus mélan­co­lique, Out of Africa de Sydney Pollack (1985), d’après l’œuvre de Karen Blixen, réunit Meryl Streep et Robert Redford dans une fresque couron­née de 7 Oscars (2h41, dès 12/13 ans). Fous rires assu­rés avec cette Folie des gran­deurs dont on ne se lasse pas. Sous l’œil de Gérard Oury, Louis de Funès, Yves Montand et Alice Sapritch enflamment la cour d’Es­pagne (1971. 1h49, dès 7/8 ans). Entre science-fiction et film noir, Blade Runner de Ridley Scott (1982) nous plonge dans un décor spec­ta­cu­laire et une atmo­sphère oppres­sante, tandis qu’Har­ri­son Ford tente d’éli­mi­ner une bande de hors-la-loi de l’es­pace (1h57, dès 12 ans).

 

• Les films de Scor­sese :

Deux merveilles signées Martin Scor­sese à voir en famille : 

New York New York (1977), pour le couple Liza Minelli en chan­teuse et Robert De Niro en saxo­pho­niste dont les carrières sont incom­pa­tibles ; pour la bande-son inou­bliable ; et parce que le réali­sa­teur a explosé son budget en étirant les scènes à l’ex­trême et en tour­nant une partie du film en totale impro­vi­sa­tion (2h44, dès 11/12 ans).

Hugo Cabret (2011), parce que l’his­toire de ce jeune orphe­lin qui vit en secret dans les horloges de la gare Mont­par­nasse est un magni­fique hommage à George Méliès. Avec Ben King­sley et Sacha Baron Cohen (2h06, dès 7 ans).

 

 

7e Festi­val Lumière.

Du 12 au 18/10. Programme complet : www.festi­val-lumiere.org ou 04 78 76 77 78.

> Samedi 10/10 dès 14h30, après-midi famille entrée libre sur inscrip­tion : peda­go­[email protected]­ti­tut-lumiere.org

> Les 17 et 18/10 : ciné-brocante rue du Premier-Film, Lyon 8e, pour ache­ter, vendre, échan­ger.