Il y a fort long­temps, deux colo­nies de four­mis, les bleues et les vertes, se côtoyaient indif­fé­rentes jusqu’à ce qu’une fée pour satis­faire sa curio­sité, eut l’idée de leur faire don de la parole. Les four­mis prennent grand plai­sir à appri­voi­ser le langage humain, à jouer avec les mots, à échan­ger messages et idées et bien évidem­ment, leur orga­ni­sa­tion du travail et leur vie en société s’en trouvent radi­ca­le­ment trans­for­mées. Mais pour une ques­tion de partage du terri­toire, de diffé­rence de couleurs, les rapports entre les deux clans vont se durcir.