Le metteur en scène Olivier Py adapte La Jeune Fille sans mains des frères Grimm et livre un conte musi­cal initia­tique ponc­tué d’images poétiques. À travers l’his­toire de ce père naïf qui pactise avec le diable et sacri­fie sa fille sans le savoir, la pièce aborde des thèmes sensibles comme la mort, le danger, la soli­tude, mais aussi l’amour et l’es­poir. 

Blan­dine Dauvi­laire