Kader Attou signe l’un de ses spec­tacles les plus enthou­sias­mants. Nourri par son expé­rience au sein de la compa­gnie Accro­rap et les diffé­rentes cultures qu’il a côtoyées, le choré­graphe rend hommage aux rencontres qui nous façonnent. Acro­ba­tique, poétique, tota­le­ment habi­tée, sa danse hip-hop est ponc­tuée de clins d’œil. D’hu­ma­nité aussi. Sous des lumières léchées, en solo comme dans les tableaux de groupe qu’il excelle à compo­ser, ses 11 inter­prètes donnent le meilleur d’eux-mêmes. Capables des accé­lé­ra­tions les plus folles comme des ralen­tis les plus saisis­sants, sur une bande-son éclec­tique, ils nous offrent une pièce à fort supplé­ment d’âme.

Blan­dine Dauvi­laire