Le programme se compose de deux courts-métrages datés respec­ti­ve­ment de 1965 et 1976, inédits en France. Dans le premier, Boni­face, un lion de cirque intel­li­gent et qui a beau­coup de succès, décide de prendre des vacances pour revoir sa grand-mère en Afrique. Quand il arrive dans son village, il veut se détendre, se baigner… Mais une petite fille, bien­tôt rejointe par tous les enfants alen­tour, l’em­pêche de passer son temps à manger des bananes. Dans le second, une chenille qui danse au rythme de l’har­mo­nica d’un petit garçon devient une super­star du jour au lende­main. Mais pour combien de temps ? 

Dans ces deux films, on retrouve aisé­ment l’uni­vers tendre, mali­cieux et bourré d’hu­mour et d’in­ven­ti­vité du réali­sa­teur tchèque Zdenek Miller, le créa­teur de la Petite Taupe. 

Chaque court-métrage innove aussi d’un point de vue graphique : le public du cirque, par exemple, est repré­senté par un simple rond animé et l’en­semble du premier film joue avec la géomé­trie typique des années 1960. Pour la petite chenille, l’époque a changé et c’est désor­mais avec les codes publi­ci­taires que s’amuse Zdenek Miller, quand la renom­mée de Sametka dépasse les fron­tières et atteint Paris. Comme toujours, le style reste simple mais très éloquent et ne pourra que séduire les enfants. 

Véro­nique Le Bris