Si vous l’avez raté la saison dernière, courez voir Barbe-Neige et les sept petits cochons au bois dormant. Laura Scozzi, enfant terrible de la danse, a imaginé une paro­die bien barrée qui secoue les contes de fées et pulvé­rise les clichés.

Dans cette version décon­seillée aux plus jeunes, les trois petits cochons draguent le loup, qui préfère nette­ment le petit chape­ron rouge et la mère-grand, les princes n’ont rien de char­mant, Cendrillon ne perd pas que sa basket, la fée a de sérieux problèmes de baguette et le nain est harcelé par sept Blanche-Neige carré­ment niaises.

Inter­prété par huit danseurs issus du hip-hop sur des musiques sautillantes de Paga­nini, cette fable polis­sonne vous fera voir du pays… mais pas forcé­ment enchanté. 

Blan­dine Dauvi­laire