Sur scène, des tonnes d’objets et deux éner­gu­mènes facé­tieux qui chantent leurs aven­tures.