Raymond Briggs est un auteur et illus­tra­teur anglais, très connu pour son Bonhomme de neige, adapté au cinéma en 1982. 

Trente ans plus tard, un produc­teur a l’idée de donner une suite à ce person­nage et en confie la réali­sa­tion à Hilary Audus. Un jeune garçon, triste d’avoir perdu son chien, se réjouit à l’ap­proche de Noël. Dans son jardin, il construit un bonhomme de neige, qu’il dote d’un petit animal de compa­gnie. Comme par magie, ses deux compa­gnons prennent vie et embarquent le garçon­net pour un très beau voyage. 

Ce film est précédé d’un autre court-métrage réalisé par la même équipe : l’his­toire d’un ours blanc kidnappé sur la banquise et placé dans un zoo. Une petite fille vient le voir dans son enclos, y perd son nounours. La nuit suivante, le gros animal vient lui rappor­ter la peluche et s’ins­talle chez elle. L’aven­ture ne fait alors que commen­cer…

Les deux films, à la fois réalistes puis très oniriques, utilisent les mêmes ressorts et les mêmes tech­niques : un dessin crayonné, des couleurs tendres, pas de paroles mais une musique empha­tique, un scéna­rio solide qui devrait faire rêver les petits et les aider à attendre Noël, tout en douceur. 

Véro­nique Le Bris