Histoire complè­te­ment folle au texte savou­reux d’Of­fen­bach : un portrait du ventre de Paris et de ses trognes cocasses.