De 2004 à 2011, Pilot, un studio d’ani­ma­tion russe, a lancé un vaste projet baptisé La Montagne des joyaux. Il réunit 52 courts-métrages de 13 minutes chacun, imagi­nés à partir de contes folk­lo­riques russes issus des quatre coins de cet immense pays pour en expri­mer la diver­sité cultu­relle. En voici quatre, remis dans leur contexte puisqu’ils commencent tous par une petite présen­ta­tion du peuple et de l’ori­gine géogra­phique qu’ils illus­trent. Le Rossi­gnol est un conte tradi­tion­nel tatar sur le prix ines­ti­mable de la liberté, Histoires d’ours honore l’ours, le roi de la Taïga, et son pouvoir déci­sif sur les autres animaux. Les deux autres sont plus univer­sels. Zhiharka raconte comment une petite fille mali­cieuse et intré­pide arrive à déjouer la ruse d’une renarde affa­mée. Enfin, notre préféré tant son dessin est beau, coloré et son ambiance gaie, La Maison des biquettes, décrit comment un petit garçon un peu filou, pour­chassé par des loups, trouve refuge dans une maison parti­cu­liè­re­ment allé­chan­te…

Les tech­niques d’ani­ma­tion, toutes tradi­tion­nelles, varient suivant les histoires, mais la qualité est constam­ment au rendez-vous. Courez voir ce programme magni­fique aussi amusant qu’ins­truc­tif, tant il permet une première approche fort intel­li­gente de ce pays grand comme un conti­nent. Une suite, issue de la même série, et bapti­sée L’Ogre de la Taïga, sortira sur les écrans en février. 

Véro­nique Le Bris