Ils vont de ville en ville, un chapi­teau sur le dos, leur spec­tacle en bandou­lière. Dans nos vies ils apportent le rêve et le désordre. Ce sont des ogres, des géants, ils en ont mangé des hommes, des femmes, des enfants, du théâtre et des kilo­mètres. Fiers et déjan­tés, ils vivent en tribu, mélan­geant famille, travail, amour et amitié sans jamais se préser­ver. Mais le retour dÂ’une ancienne amante et lÂ’ar­ri­vée immi­nente dÂ’un bébé vont ravi­ver des bles­sures que lÂ’on croyait oubliées. QuÂ’à cela ne tienne, les ogres préfè­re­ront toujours mordre que de recon­naître quÂ’ils sont bles­sés. Alors que la fête commence !