Et revoilà la si sympa­thique petite taupe dans cinq épisodes inédits datant de 1963 à 1976. Née sous la plume du peintre et illus­tra­teur tchèque Zdenek Miler en 1957, récom­pen­sée dès son premier épisode au Festi­val de Venise, la petite taupe a parcouru plus de 80 pays en une cinquan­taine d’aven­tures. Son réali­sa­teur a signé sa dernière contri­bu­tion en 2002, à l’âge de 81 ans ! 

Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, la petite taupe porte les yeux d’un enfant sur le monde. Elle est drôle, amicale, très curieuse et entou­rée d’une bande de joyeux animaux qu’elle croise dans la forêt où elle habite, dans les jardins privés ou dans les parcs publics où elle déplace sa taupi­nière. Un rien l’amuse et tout est matière à décou­verte : un para­pluie, un tuyau d’ar­ro­sage, un masque de carna­val, des lampions ou encore une sucette aban­don­née sur un banc par des enfants gour­mands. 

Surtout, la petite taupe a une haute conscience de la justice et malheur à tous ceux qui se seraient moqués d’elle ou de ses amis, comme l’ap­pren­dront à leurs dépens le corbeau, voleur de sapin de Noël, ou les abeilles rieuses. 

Évoluant dans des décors simples, colo­rés et agréables, la petite taupe, adorable avec ses trois poils sur la tête et ses yeux si expres­sifs, reste une incon­tour­nable décou­verte pour les plus petits. 

Véro­nique Le Bris