L’hi­ver et Noël arrivent à grands pas, autant s’y prépa­rer en douceur avec les sept courts-métrages présen­tés ici. Cinq d’entre eux viennent de Russie et on recon­naî­tra aisé­ment la patte slave dans les décors et les tech­niques d’ani­ma­tion. Car dans ce programme, et c’est sa parti­cu­la­rité, toutes les matières – la dentelle, le tissu, la laine, le papier découpé, etc. – et toutes les tech­niques tradi­tion­nelles – le dessin au crayon à papier ou aux crayons de couleur, la pein­tu­re… – sont utili­sées.

Le premier film, L’Hi­ver est arrivé, en est un bel exemple. Une renarde élégante détri­cote l’au­tomne et ses couleurs chatoyantes pour lais­ser place à l’hi­ver et à son manteau blanc. Dans Les Moineaux sont des bébés pigeons, le dessin crayonné en noir et blanc s’illu­mine de couleurs quand l’en­fant joue ou rêve. Dans La Petite Moufle rouge, issu de Corée du Sud, c’est la laine qui est à l’hon­neur.

Plusieurs contes s’in­té­ressent aux étoiles et à leur poésie. Toutes les étoiles, venu des États-Unis, montre comment un enfant de la campagne en récolte dans l’eau pour les envoyer aux petits urbains. Une petite étoile tombe de son nuage la veille de Noël et doit vite rejoindre sa famille. 

Lapins des neiges, notre film préféré, déjoue les plans d’un loup qui aime se fondre dans le décor, pour essayer d’ap­pro­cher une famille de lapins partie déco­rer un sapin. Y parvien­dra-t-il ? 

Véro­nique Le Bris