Trois hommes et un violon ; la danse, la musique et la litté­ra­ture parlent des révoltes, des combats, des insur­rec­tions à travers le regard d’au­teures suda­mé­ri­caines enga­gées.