Voilà le Prin­temps des petits lecteurs bien­tôt de retour. Orga­nisé chaque année depuis 2005 dans les biblio­thèques de Lyon, ce festi­val dédié aux moins de 6 ans propose, du 20 mars au 20 avril, une édition foison­nante. Comme à l’ac­cou­tu­mée, l’art y sera présent sous toutes ses formes pour nour­rir l’ima­gi­naire des enfants et leur compré­hen­sion du monde. Notons que la program­ma­tion consa­crée aux arts graphiques est cette année parti­cu­liè­re­ment allé­chante. Une expo­si­tion est ainsi consa­crée à Katsumi Koma­gata, artiste reconnu inter­na­tio­na­le­ment pour la beauté de ses livres qui s’érigent en objets d’art, habi­tés par l’émo­tion. Conçue par la très exigeante maison d’édi­tion Les Trois Ourses, qui publie cet artiste majeur, cette expo­si­tion est présen­tée à la biblio­thèque du 4e. 

Partez aussi à la décou­verte de Xue Feng Chen, invi­tée d’hon­neur du dépar­te­ment jeunesse de la Part-Dieu. Cette plas­ti­cienne aux tech­niques protéi­formes (céra­mique, brode­rie, plâtre…) nous offre une plon­gée fasci­nante dans l’uni­vers de sa culture d’ori­gine du Yunnan (sud-ouest de la Chine). Ses brode­ries ressemblent à des jour­naux intimes et ses sculp­tures colo­rées ont des formes qui n’en font qu’à leur tête. 

Côté expo­si­tion, ne manquez pas celle consa­crée à l’illus­tra­trice lyon­naise Clémen­tine Sour­dais. À la biblio­thèque du Bachut, vous pour­rez décou­vrir en format géant son livre accor­déon Le Petit Chape­ron rouge. Les enfants sont invi­tés à jouer les régis­seurs lumière en déam­bu­lant dans ce petit bijou aux découpes sculp­tées comme un travail d’or­fè­vre­rie. Ils pour­ront aussi jouer à se faire peur avec la version origi­nale et non mièvre de Charles Perrault. Clémen­tine Sour­dais présen­tera égale­ment une version surdi­men­sion­née de son livre à portail et pop-up Mes écoles du monde. L’oc­ca­sion pour les bambins de décou­vrir qu’au Viet­nam, l’école flotte sur l’eau et qu’à Mada­gas­car, on apprend à culti­ver la terre. Mais lePrin­temps des petits lecteurs, c’est aussi des rencontres, des projec­tions, des contes, du théâtre et de la musique… Au programme des concerts, on retient sans sour­ciller Tom Nardone et ses chan­sons ryth­mées et enga­gées, Alde­bert et Richard Z. On n’ou­bliera pas les ateliers, façon Koma­gata ou comment utili­ser sa main comme un tampon avec Lucie Albon. Et atten­tion, cela devrait démé­na­ger avec la plas­ti­cienne et photo­graphe Claire Dé, qui vien­dra avec son impo­sante collec­tion de vais­selle en plas­tique colo­rée. Objec­tif : jouer à satiété, empi­ler et méta­mor­pho­ser cette banale matière en cuisine artis­tique. 

Par Aude Spil­mont