Ce musée expose avant tout des objets du quoti­dien, mais appar­te­nant au passé, à l’his­toire. Il propose une visite inter­ac­tive autour de 3 collec­tions : les armes, les rubans et les cycles qui ont fait le pres­tige de la cité stépha­noise. L’ex­po­si­tion tempo­raire liée à la Grande Guerre, Béné­fices de guerre, guère de béné­fices ? 14–18, raconte, par les destins de neuf person­nages fictifs (un armu­rier, une femme au foyer, un paysan…), le sursaut de la produc­tion indus­trielle armu­rière, textile et sidé­rur­gique réalisé pour soute­nir « l’ef­fort de guerre ».

Indus­trie oblige, on n’est pas là pour se tour­ner les pouces ! La preuve avec les nombreux ateliers sur lesquels les (très) jeunes arti­sans et ouvriers vont se retrous­ser les manches. Ils pour­ront recons­ti­tuer une bicy­clette, décou­vrir les armes d’un cheva­lier, construire une voie de chemin de fer, fabriquer une figu­rine avec des rubans, réali­ser une bande dessi­née… Ils ne vont pas chômer !

Vincent Jadot